HOMO-NUMERICUS
BLOGO NUMERICUS
LA FEUILLE
 
RUBRIQUES
Billets récents
17
06
2008
Des subjectivités numériques
«D’identités dites “numériques”»
Séance de séminaire du 17 juin 2008

La question des « identités numériques » est au centre des pratiques informatiques et réticulaires. Non seulement nous ne pouvons nous connecter aux réseaux qu’à la condition d’être « identifiés », mais les traces que nous laissons sans discontinuer, au gré de nos échanges et de nos navigations — mais aussi de nos déplacements matériels munis de nos outils communicationnels : téléphones mobiles, PDA, etc. — permettent de reconstituer des parcours, et au-delà d’eux des « identités », ou du moins quelque chose qui ressortit à leur « profilage ».

Un tel constat suffit à déterminer la question d’une « philosophie » des identités numériques comme participant de l’éthique, et celle-ci comme inspiratrice du Droit et de la législation actuelle ou à venir. Il n’en reste pas moins qu’une approche « éthicienne » de cette difficulté n’en épuise pas tout à fait la question.

Nous faisons en effet l’hypothèse qu’il convient de découpler la question de l’identifiabilité des agents des réseaux de celle de leur identité, ce qui revient à découpler celle de la vérifiabilité des transactions communicationnelles de celle de la vérité du « sujet » qu’elles expriment.

« Vérité » n’en est pas moins un terme équivoque, dont nous avons essayé de mesurer la distance aux procédures de calcul et d’authentification techno-informatique dont nos pratiques réticulaires ne sauraient faire l’économie.

Le prononcé de la septième séance du séminaire de printemps 2008 est disponible en ligne et peut être écouté en cliquant sur le lien suivant (fichier au format MP3).

Quelques liens :
- un « paysage » de l’identité numérique.
- sur la « calculabilité » des identités et sa mise en œuvre historique, à l’instigation de René Carmille, un article publié par l’Institut National des Études Démographiques en 1989.
- une recension de l’ouvrage de Gérard Noiriel intitulé Les Origines républicaines de Vichy, Paris, Hachette Littératures, 1999.
- le site de la conférence internationale Ethics, Technology, and Identity.
- le site de l’organisme européen Future of Identity in the Information Society, et un lien notamment vers un article consacré aux « personnes virtuelles » et à leur « identité » (sous la direction de David-Olivier Jaquet-Chiffelle).
- une réflexion d’Arnaud Belleil et Hubert Guillaud sur la proximité, mais non l’équivalence, des concepts de « personnalisation » et d’« identification ».


PS: Un bug informatique a eu pour conséquence que les dernières secondes de l’enregistrement ont été perdues, et que fait ainsi défaut, dans le prononcé de la séance, la référence cruciale de notre philosophie des identités numériques à la pensée de Spinoza.