HOMO-NUMERICUS
BLOGO NUMERICUS
LA FEUILLE
 
RUBRIQUES
Billets récents
3
06
2008
Des subjectivités numériques
«Simulation et calculabilité» ou «Le sujet en rets»
Séance de séminaire du 3 juin 2008

Effet de contrainte ? Effet de jeu ? Il est de plus en plus improbable que nous puissions vivre notre postmodernité sans nous connecter d’une manière ou d’une autre aux réseaux, sans nous définir d’une manière ou d’une autre à travers notre expérience réticulaire.

L’issue que nous avons de décrire un tel phénomène d’appartenance en même temps que d’aliénation aux réseaux ne se situe pas vraiment dans la « narrativité ». En réseau, nous participons à des mondes discursifs qui peuvent être autant de simulations discursives du « monde de la vie ». Mais de telles simulations sont-elles simplement des effets de discours, des imaginaires entrecroisés déréalisant notre monde pour le répliquer en conformité avec nos plus inconstantes fantaisies ?

L’hypothèse de la calculabilité pourrait bien venir concurrencer l’argument de la narrativité. Effectivement, quelles que soient nos pratiques réticulaires, ce sont autant de calculs s’immisçant dans d’innombrables calculs préalables et environnants.

Certes, prétendre que le calcul est créateur de réalité et que celle-ci forme désormais l’horizon de vie du « Sujet » implique beaucoup quant à sa puissance et son « efficace ». Mais non pas les traces, mais non pas les opérations qui ont lieu ou qui ont eu lieu. Effectifs et efficaces, nos « calculs » sont également résidents et s’accumulent massivement dans les mémoires de l’Internet, dans les machines qui nous connectent, nous divertissent, ou prétendent parfois nous protéger.

N’est-ce donc pas que le « Sujet » s’avère calculable ? N’est-ce pas que, s’il est vrai que nous ne sommes pas dans notre chair calcul, nous existons néanmoins au dehors et dans le monde comme exprimés dans une rhétorique, une logique, dans les rets de contraintes sémantiques qui sont ceux du calcul et des machines ?

Le prononcé de la cinquième séance du séminaire de printemps 2008 est disponible en ligne et peut être écouté en cliquant sur le lien suivant (fichier au format MP3).

Liste des références (dans l’ordre de l’exposé) :
- Platon, Sophiste, 235b (lien Perseus)
- Nick Bostrom et l’argument de la simulation (site en anglais)
- Jay David Bolter et Richard Grusin, Remediation — un recensement (texte en anglais)
- Francis Rousseaux, Informatique, simulacre, et simulation (fichier PDF)
- Peter Stoicheff, “The Chaos of Metafiction”, in N. Katherine Hayles, Chaos and Order, Chicago-Londres, The University of Chicago Press, 1991, p. 85-99 (cliquer sur le bouton "Go" à gauche de l’écran, puis sur la page 85 — texte en anglais)

 
Dürer, La pêche (détail) — pour voir le tableau.