HOMO-NUMERICUS
BLOGO NUMERICUS
LA FEUILLE
 
RUBRIQUES
Billets récents
13
01
2007
Une vue d'infini
Le projet européen ECHO
Archive numérique de la culture

Le projet ECHO (European Cultural Heritage Online) est destiné à rassembler le plus grand nombre possible de « produits culturels » de l’humanité : images, textes, reproductions d’outils, etc., passés ou présents, classiques ou populaires, européens ou extra-européens.

Il s’agit ainsi d’un projet d’une ampleur inestimable, visant à présenter un archivage systématique et raisonné de toutes les productions culturelles de l’humanité.

Contre toute attente, l’Internet n’était jusque récemment pas un espace d’archivage de l’héritage culturel de l’humanité. Dès les années 90, les grandes institutions universitaires ou les musées, à travers le monde, ont sans doute assez vite mis en œuvre des politiques d’exposition de leurs réserves, mais sans aucun esprit de systématicité, ni la moindre cohésion entre eux.

Le projet ECHO, développé sous l’égide de la Société Max Planck (Max Planck Gesellschaft), résulte de la volonté de rendre disponible de manière durable — en fait : indéfinie — des représentations cohérentes de l’héritage culturel de l’humanité.

Mettant à la portée d’un traitement informatique et cognitif pertinents des images, des textes, des ressources extrêmement variées, le projet ECHO tente de satisfaire à de multiples exigences croisées : structurer et systématiser l’offre de données, garantir leur pérénité — et assurer notamment la continuité logicielle de cette offre —, contourner les obstacles sociaux et économiques que les institutions savantes peuvent elles-mêmes opposer à la diffusion des ressources du savoir.

Le projet ECHO n’est en ce sens pas seulement un projet savant, c’est également un projet d’envergure politique. Comme l’affirme en substance Simone Rieger, l’une de ses responsables exécutives, la libre disponibilité des contenus de connaissance sur l’Internet est un moyen privilégié pour mettre un terme au contrôle social, mais aussi économique et/ou politique, de la construction et de la diffusion des savoirs.