Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/lang.php on line 32

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/acces.php on line 38

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/acces.php on line 39

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/acces.php on line 40

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/flock.php on line 60

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 283

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 284

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 287

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 311

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 318

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 329

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/config/mes_options.php on line 7

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 560

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 561

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 609

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 619

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 560

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 561

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 609

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 619

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 560

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 561

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 609

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 619

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 283

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 284

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 287

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 311

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 329

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 283

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 284

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 287

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 311

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 329

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 283

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 284

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 287

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 311

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 329

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 283

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 284

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 287

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 311

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 329

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 283

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 284

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 287

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 311

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 329

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/texte.php on line 1428

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 377

Deprecated: Function eregi_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 378

Deprecated: Function ereg_replace() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/filtres.php on line 379

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/flock.php on line 60
Travaux de diktyologie générale -- «Dans l'ambiance d'un graphe»
HOMO-NUMERICUS
BLOGO NUMERICUS
LA FEUILLE
 
RUBRIQUES
Billets récents
18
03
2010
Le monde Internet
«Dans l'ambiance d'un graphe»
Séance de séminaire du 17 mars 2010

Quelque parti que nous tirions des ressources du Réseau, celui-ci ne se décline pas en termes exclusivement utilitaires et techniques. L’Internet n’est pas un simple système de moyens destinés à des fins clairement déterminées et, de quelque nature qu’ils soient, y atteindre des objectifs ne signifie pas qu’une approche technologique suffise à en épuiser la nature ou les « offres de possibilité » (affordances).

La séance de travail du 17 mars 2010 aura permis de montrer comment l’approche utilitariste des réseaux s’invalide elle-même et requiert son propre dépassement. Si en effet les réseaux accroissent notre puissance de communiquer et d’interagir, les liens qui s’y nouent excèdent les besoins qu’ils expriment. Les espaces numériques que nous construisons nous expriment au-delà de nos intentions explicites et constituent un horizon de réalité irréductible aux schémas utilitaires que nous y projetons.

De là une explication de la façon dont les réseaux forment une « totalité ». Ils ne sont pas, comme un outil, là-devant et disponibles ; en continuité avec les pratiques ordinaires de la « vie », ils en sont un prolongement — ou mieux : une modalisation — qui en infléchit incontestablement les possibilités et le sens.


N.B. : Le texte qui suit est la fiche-résumé de la séance de séminaire du 17 mars 2010. Un enregistrement de cette séance est disponible dans le post-scriptum au bas de cette page.


Les réseaux présentent le caractère d’une « évidence indéfinie ». L’évidence est principalement marquée par une disponibilité quasi immédiate de l’Internet — même si le thème de la « fracture numérique » mérite une analyse critique appropriée — que nous rapportons spontanément au schème du service : usabilité des machines et de leurs protocoles logico-informatiques, exploitation de leurs ressources ou de celles auxquelles elles donnent accès. Cette évidence n’en est pas moins indéfinie : la démultiplication des usages et leur imprévisibilité ne permettent pas de les considérer comme comme strictement déterminés et techniquement maîtrisables. Au schéma utilitariste que nous appliquons spontanément aux réseaux doit ainsi être substitué un schéma subversiviste plus adéquatement expressif de la puissance de libération qu’ils renferment [1].

Pourquoi et quels en sont les effets de réalité ? Quelle est la puissance ontologique des réseaux ?


[A] L’utilitarisme technologique constitue une approche pertinente et raisonnable des réseaux, notamment parce qu’il permet de comprendre les phénomènes de « capacitation » (empowerment) qui en accompagnent l’expérience : les outils informatiques et logiciels que nous manipulons augmentent nos ressources et notre capacité d’agir aussi bien sur les choses que sur les idées, voire les uns sur les autres ; et conjointement l’optimisation de nos instruments informationnels, et par exemple leur portabilité accrue, permet en retour d’optimiser les manipulations que nous en faisons — en une sorte de cercle vertueux de l’efficacité. Ce qui emporte au moins trois conséquences :
- dans quelque registre qu’on la considère (cognitif, privé, public, ludique, sérieux, etc.) notre capacitation est rigoureusement proportionnée aux environnements technologiques la déterminant ;
- représentées au biais d’un accroissement de notre puissance de réfléchir et d’agir, toutes nos pratiques en viennent à se décliner en termes quantitatifs et se mesurer au nombre des connexions qu’elles suscitent [2] ;
- les interconnexions ainsi créées, tissu de notre environnement réticulaire, sont appréhendées comme les causes syntaxiques d’un environnement symbolique ou sémantique qu’elles paraissent ainsi créer de toutes pièces.

En quoi la conception étroitement utilitariste des réseaux est auto-réfutative. Dégageant une manière de bénéfice social ou cognitif de la simple capacitation technologique induite des machines et de leurs logiciels, le schéma utilitariste confond continuité syntaxique et discontinuité sémantique, gestion des données et environnements culturels — comme si du nombre des fichiers contenus dans un dispositif technique quelconque résultait nécessairement sinon la connaissance effective de leurs contenus, du moins une « culture » proportionnée à leur nombre. Or en vérité, de l’expansion quantitative des données accumulées il convient plutôt de déduire leur inusabilité et de l’augmentation de puissance des machines et leurs opérateurs une manière d’impuissance et de submersion du vouloir et du savoir.

Où se fait effectivement jour la façon dont les réseaux forment une « totalité ».

[B] Une représentation topographique de l’Internet n’est pas à proprement parler une représentation de l’Internet, c’est plutôt celle du tissu industriel auquel il est adossé et des infrastructures techniques le rendant opérationnel [3]. Une représentation de l’Internet est topologique et donne à voir, à partir de ses nœuds principaux, la façon dont l’information se diffuse et circule de quelque point à quelque autre point que ce soit du Réseau. Adossé à une structure, l’Internet n’est pas cette structure mais forme l’atmosphère d’écriture dans laquelle se déploient nos propres activités réticulaires — selon une métaphore non pas cinématographique mais savante, et que l’on doit à Marcel Mauss [4]. Ce qui signifie au moins trois choses :
- l’écriture constitue une condition originaire de possibilité de l’Internet à la fois parce que les fonctions algorithmiques exercées par les machines supposent une textualité algorithmique et parce que la plus anodine de nos pratiques réticulaires (cliquer un lien) consiste à écrire des commandes sur des supports informatiques divers ;
- il existe un écart très considérable entre le caractère particulièrement anodin de nos pratiques d’écriture réticulaire et leurs « effets-monde » ou la réalité qu’elles contribuent à bâtir ;
- la caractère universel et systématique du fait de l’écriture réticulaire nous rend paradoxalement de plus en plus étrangers au geste même d’écrire, dont notre compréhension littéraire et classique est tout à fait inadéquate aux pratiques dont il est désormais question [5].

L’écriture est ce qui enveloppe notre expérience de l’Internet et la réalise non précisément comme expérience réticulaire, mais bien comme l’Internet en sa totalité : écrire consiste à tracer des chemins et tout uniment à en perdre le fil, cela consiste à tisser les liens du Réseau et à en constituer les linéaments perpétuellement modifiés et la réalité métastable. À quoi l’on fera deux remarques :
- il n’y a aucune objectivité du monde Internet, sinon au biais de ses réductions utilitaires, et il n’est en son fond qu’un essaim de syntagmes expressif de myriades de requêtes simultanées ;
- l’Internet n’est pas expressif de nos requêtes au sens d’un écho technologique fait à elles, il en est toute la réalité et leur mode communicationnel d’existence : l’Internet est ce que nous y écrivons.


Nous sommes tous les scripteurs d’une réalité informationnelle qui nous excède et forme l’écosystème sémantique de notre contemporanéité. Ainsi, posée dans l’ambiance d’un graphe universel dont tout usager est à la fois l’agent et l’auteur, toute « vie » est percolée de données et sans cesse reconfigurée par elles.

Ce qui n’est pas sans poser problème. Comment penser l’exclusion ? Est-elle un simple effet de pauvreté ou un horizon possible de la volonté ? Qu’est-ce que se déconnecter si l’ambiance dans laquelle est prise notre « vie » est devenue irrémédiablement informationnelle ?

Ces questions renvoient toutes à notre « être-au-monde-des-réseaux » et impliquent de considérer la manière dont nous négocions le partage ou la continuité de notre être « en ligne » et de notre être « hors ligne ».


[1] À titre d’exemple, on pourra explorer les ressources subversives d’une application déjà ancienne mais toujours aussi pertinente, le Shredder.

[2] Voir à ce propos la réduction, par exemple, du concept de l’amitié au nombre de correspondants auxquels on parvient à ce connecter sur des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter.

[3] Une telle représentation n’en est pas moins instructive, notamment des inégalités de développement entre régions du monde.

[4] Essai sur le don, « Conclusion », P.U.F., collection Quadrige, p. 258.

[5] Pour une approche plus approfondie de cette question, voir cette communication prononcée au colloque Jack Goody de l’ENSSIB.


PS:
La séance de séminaire du 17 mars 2010 a été enregistrée et mise en ligne sur le site de France Culture, où elle restera disponible pendant trois mois (approximativement jusqu’à la fin du mois de juin 2010).
Alternativement — ou après cette date — il reste possible de l’écouter en cliquant sur le lien suivant (avec une mise en son due aux techniciens de France Culture).



Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/piotrr/diktyologie.homo-numericus.net/ecrire/inc/flock.php on line 60